Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précautions…

Aujourd’hui, on peut se procurer des huiles essentielles de la pharmacie au bazar… Cela a tendance à donner l’impression qu’elles peuvent être utilisées comme ça, et qu’elles sont sans danger.
On trouve des informations et des conseils sur internet, ou dans les magazines, et de nombreux livres rendent l’aromathérapie très accessible.

Ce matin, je suis tombée sur une discussion sur un réseau social qui m’a vraiment alertée…

Mon bébé de 18 mois a du mal à trouver le sommeil, quelles huiles essentielles puis-je lui donner?
De nombreuses réponses à cette question, de la plus sage (passez-lui de la musique douce) à la plus irresponsable (versez 2 gouttes d’HE de lavande sur son oreiller, ou diffusez des HE dans sa chambre)…

Un enfant de moins de 3 ans ne devrait pas être en contact avec des huiles essentielles.

On ne s’improvise pas aromathérapeute. Demandez toujours conseil à un professionnel…

Les règles de base à respecter sont :


Pas d’huile essentielle avant 3 ans (ni en diffusion, ni en massage et encore moins par voie orale)
– Entre 3 ans et 7 ans, sous certaines conditions, avec certaines HE douces, et sur conseils d’un professionnel, éventuellement (diffusion en l’absence de l’enfant, massage avec un mélange d’huile végétale + HE fortement diluée)
– A partir de 7 ans, on peut commencer à administrer des HE aux enfants. Les dosages seront évidemment réduits (2 à 3 gouttes par jour maximum), et sur conseils d’un professionnel

Il est indispensable d’éviter l’automédication et de demander conseils à un professionnel, surtout lorsqu’il s’agit des tous petits.
Vous pouvez aussi vous former : Plantes & Sens propose des formations adaptées aux particuliers !

Sachez que des alternatives à l’aromathérapie existent, comme l’utilisation des hydrolats (ou eaux florales), les tisanes, les fleurs de Bach (en granules), ou l’homéopathie. 

Il n’y a pas que les jeunes enfants pour qui notre vigilance est requise…
Les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas utiliser les huiles essentielles, ainsi que toutes les personnes sensibles (fragilité neurologique, respiratoire, digestive…)

Dans tous les cas, référez-vous à l’avis d’un professionnel.

Admin bar avatar

Par Sophie

Naturopathe et aromathérapeute, j'accompagne mes consultants sur leur chemin vers un mieux-être naturel, en prenant en compte l'aspect émotionnel et énergétique. Je propose aussi des ateliers et formations sur divers thèmes, en aromathérapie, phytothérapie, gestion du stress, et alimentation saine.